soûl


soûl

soul [ sul ] adj. inv. et n. m.
• 1962; mot angl. amér., proprt « âme »
Anglic. Musique soul : musique des Noirs américains caractérisée par la pureté d'inspiration et la sincérité d'expression. Jazz soul. N. m. Jouer du soul. ⊗ HOM. Soûle (soûl).

soul adjectif invariable Relatif à la soul music. ● soul (homonymes) adjectif invariable saule nom masculin

n. f. Musique américaine dans laquelle on peut voir la face profane du gospel. Certains considèrent Ray Charles comme le premier chanteur de soul.

⇒SOÛL, SOÛLE, SAOUL, SAOULE, adj. et subst. masc.
I. — Adjectif
A. — 1. Vx ou région. [En parlant d'une pers., d'un animal] Qui a mangé ou bu à satiété, qui est complètement rassasié, repu. Quand elle [la vache] sort du pré, elle est déjà saoule, et elle mange, le long du mur, comme si elle crevait de faim. Sa mâchoire laborieuse ne refuse rien (RENARD, Nos frères farouches, 1910, p. 25).
2. Vx ou littér. Être soûl de qqc.
a) Être rassasié, saturé de quelque chose, être pleinement repu. Être soûl de pâtisseries, de sucreries. Être soûl de perdrix, de cailles (Ac. 1878-1935).
b) Au fig. Être dégoûté, fatigué de quelque chose ou de quelqu'un. Tu me reviendras le lendemain tout meurtri de ses caresses anguleuses et soûl de ses larmes, de ses petits bonnets ginguets, de ses pleurnicheries qui doivent faire de ses faveurs des averses! (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 297). [Clémence au chat blanc] — Va-t'en! (...) Je suis soûle de te voir ici (GENEVOIX, Rroû, 1931, p. 58). V. dessoûler ex. de Giono.
B. — Cour., fam. [En parlant d'une pers., parfois d'un animal]
1. Qui a bu avec excès une boisson alcoolisée; qui est ivre. Synon. pop. grisé, noir, paf (v. paf2), plein, pompette, rond (v. rond1). Reeder les précédait, soûl presque à tomber, et donnant le bras à une fille soûle et décharnée (BOREL, Champavert, 1833, p. 107). J'avais un cocher soûl, à neuf heures du matin, qui a failli me faire casser vingt fois la figure et qui, pressés comme nous l'étions, n'a pas raté un encombrement (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1905, p. 119). V. noir I B 3 ex. de Dorgelès.
Loc. pop.
Fin soûl. Extrêmement ivre. Le dernier soir [de la vie de sa mère], papa est rentré fin saoul, comme d'habitude (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1253).
♦ [Dans des compar. à valeur augm.] Soûl comme une bourrique, un cochon, une grive, un Polonais. Rapiat! Il est soûl comme vingt-cinq mille hommes! Et il jure! (SARDOU, Rabagas, 1872, II, 5, p. 61). Nous avons [le jour de notre libération] franchi en titubant les portes de la caserne. Nous étions bardés (...) c'est-à-dire pleins comme des huîtres ou saouls comme des poux (FOMBEURE, Soldat, 1935, p. 201).
Soûl de qqc. Ma maîtresse est là, à côté, couchée et saoule d'absinthe. Je l'ai grisée et elle dort (GONCOURT, Journal, 1859, p. 627).
2. Au fig.
a) Excité physiquement jusqu'à l'étourdissement. Synon. enivré, grisé. Les yeux hors de la tête, soûls d'avoir gueulé autant que d'avoir bu (ZOLA, Terre, 1887, p. 462). Et quelle dose de candeur apporte-t-elle à son métier de fleur policière où s'englue le bourdon saoul de soleil, où il vibre extatiquement en se livrant goutte à goutte (ARNOUX, Algorithme, 1948, p. 244).
b) Soûl de qqc. Exalté, ivre de. La main de Jude s'abattait sur l'épaule du colosse. — Rentre! Tu es gris! te dis-je; si tu n'as pas bu, tu es saoul de paroles! (ESTAUNIÉ, Vie secrète, 1908, p. 95). La France est soûle de liberté. Après avoir déliré, elle tombera ivre morte. Et quand elle se réveillera, elle sera au violon (ROLLAND, J.-Chr., Foire, 1908, p. 764).
II. — Subst. masc. [Précédé d'un poss.] Mon (ton, ...) soûl, tout mon (ton, ...) soûl.
A. — [À propos de nourriture, de boisson] Jusqu'à être rassasié. Synon. son content, à satiété, en suffisance. Boire tout son soûl. Faisons ripaille, et gorgeons-nous tout notre soûl! (BARBIER, Ïambes, 1840, p. 19):
Mais j'en veux manger tout mon soûl [de soupe]. Quatre fois! peuh! la belle affaire!
J'en reprendrais bien pour un sou.
Dussé-je crever à la peine,
Je n'aurai garde d'en laisser.
PONCHON, Muse cabaret, 1920, p. 157.
Consommer son soûl de qqc. Boire son soûl d'eau. Mon cher, (...) votre destin n'est pas de manger aujourd'hui votre soûl d'huîtres, dînons (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 91).
Au fig. Avoir son soûl de qqc. Avoir quelque chose en quantité, au point d'en être dégoûté; avoir assez de quelque chose. Je suis rentré à minuit et demi, ayant mon saoul du théâtre (LÉAUTAUD, Journal littér., 1, 1904, p. 103).
B. — P. ext. Autant qu'on veut, autant qu'on le désire. Synon. son content. J'use de ma permission de rire tout mon soûl, quand je vous entends parler sérieusement de cet ivrogne (RENAN, Drames philos., Caliban, 1878, IV, 4, p. 424). Déraisonnez tout votre soûl, docteur (MAUROIS, Sil. Bramble, 1918, p. 131).
Faire qqc. à son saoul. Enfin, dit-il, je vais m'embêter à mon saoûl, tranquillement (BARRÈS, Barbares, 1888, p. 228).
Prononc. et Orth.:[su], fém. [sul]. Ac. 1694: saoul, e, 1718, 1740: soul, e, 1762: soûl, e; dep. 1798: soûl, e, saoul, e. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p. 215: soul, et soulard, soulerie, soulographie, dessouler, etc. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. a) 1121-34 säul « rassasié » (PHILIPPE DE THAON, Bestiaire, éd. E. Walberg, 475); b) ca 1165 saol de (faire qqc.) (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 26495); c) 1559 « fatigué de » (AMYOT, Aratus, 30 ds HUG.), qualifié de ,,familier`` ds Ac. 1778; 2. 1534 « ivre » (RABELAIS, Gargantua, éd. R. Calder, M. A. Screech, p. 102). B. Subst. 1. 1160-74 (boire) son saoul (de) (WACE, Rou, éd. A. J. Holden, II, 3853); 2. ca 1450 p. ext. rire son soul (A. GREBAN, Passion, éd. O. Jodogne, 22372). Du lat. satullus « rassasié », dimin. de saturus « id. »; cf. fin XIe s. judéo-fr. saule subst. « fait d'avoir mangé jusqu'à satiété, excessivement » (RASCHI, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, p. 129). Fréq. abs. littér.:661. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 164, b) 770; XXe s.: a) 1 675, b) 1 250. Bbg. BALDINGER (K.). Z. rom. Philol. 1980, t. 97, p. 204. — QUEM. DDL t. 5, 17. — ROMNEY (Cl.). Ivre/drunk... Meta. 1977, t. 22, pp. 132-137. — STEINMETZ (H.). Galloromanische Bezeichnungen für betrunken... Bonn, 1978, pp. 86-88.

soul [sul] adj. invar. et n. m.
ÉTYM. 1962; mot amér., proprt « âme ».
Anglicisme.
1 Adj. invar. || Musique soul : musique des Noirs américains caractérisée par la pureté d'inspiration et la sincérité d'expression (par oppos. aux musiques considérées comme « commerciales »). || Jazz soul. || « Une pop instrumentale très soul » (le Nouvel Obs., 28 août 1972, p. 9).Par ext. || Atmosphère soul, le style soul.
Par ext. Des Noirs américains (dans quelques domaines). || Nourriture soul (d'origine créole). || Les restaurants soul d'Harlem.
2 N. m. Cette musique. || « Du soul exacerbé » (le Nouvel Obs., 31 juil. 1972, p. 7).
REM. On trouve aussi le syntagme anglais soul music [sulmjuzik], « musique soul », au fém.
|| « White monte ce groupe Earth, Wind and Fire, branché sur la soul music et qui veut donner des raisons d'espérer à la communauté noire » (l'Express, 10 mars 1979, p. 37). || « C'est ça le soul. Simple, voluptueux, poétique et déchirant. Le soul sanglote mais ne pleurniche jamais. Le soul est onctueux mais pas sirupeux. Le soul allie la force et la mélodie. Le funk fait bouger seul, le blues fait frémir ou pleurer, le soul rapproche les corps, son rythme roule des hanches, ça peut durer des heures et ça commençait à me manquer sérieusement » (Actuel, févr. 1983).
HOM. Soûle.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • soûl — soûl …   Dictionnaire des rimes

  • Soul — Star der Sechziger: Dionne Warwick Soulmusik oder einfach Soul bezeichnet eine Hauptströmung der afroamerikanischen Unterhaltungsmusik. Sie entwickelte sich Ende der 1950er Jahre aus Rhythm and Blues und Gospel. In den 1960er Jahren war Soul fast …   Deutsch Wikipedia

  • Soul — • The question of the reality of the soul and its distinction from the body is among the most important problems of philosophy, for with it is bound up the doctrine of a future life Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Soul     Soul …   Catholic encyclopedia

  • soul — [ sul ] adj. inv. et n. m. • 1962; mot angl. amér., proprt « âme » ♦ Anglic. Musique soul : musique des Noirs américains caractérisée par la pureté d inspiration et la sincérité d expression. Jazz soul. N. m. Jouer du soul. ⊗ HOM. Soûle (soûl). ● …   Encyclopédie Universelle

  • soul — W3S3 [səul US soul] n ▬▬▬▬▬▬▬ 1¦(somebody s spirit)¦ 2¦(person)¦ 3¦(music)¦ 4¦(sense of beauty)¦ 5¦(special quality)¦ 6 be the soul of discretion 7 be good for the soul 8 God rest his/her soul 9¦(people in a place)¦ …   Dictionary of contemporary English

  • Soul — Soul, n. [OE. soule, saule, AS. s[=a]wel, s[=a]wl; akin to OFries. s?le, OS. s?ola, D. ziel, G. seele, OHG. s?la, s?ula, Icel. s[=a]la, Sw. sj[ a]l, Dan. si[ae]l, Goth. saiwala; of uncertain origin, perhaps akin to L. saeculum a lifetime, age (cf …   The Collaborative International Dictionary of English

  • soûl — soûl, oûle (sou, sou l ; dans soûl l l ne se prononce jamais, même devant une voyelle ; au XVIe siècle, Bèze note que saoul se prononce sou) adj. 1°   Pleinement repu, extrêmement rassasié. •   Laisse les [des mouches], je te prie, achever leur… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • soul — [ soul ] noun *** ▸ 1 mind/spirit of person ▸ 2 person ▸ 3 strong feeling/emotion ▸ 4 something s special qualities ▸ 5 soul music ▸ + PHRASES 1. ) count the part of a person that is capable of thinking and feeling a ) the spiritual part of a… …   Usage of the words and phrases in modern English

  • soul — 1 *mind, intellect, psyche, brain, intelligence, wit Analogous words: powers, faculties, functions (see singular nouns at POWER) 2 Soul, spirit can both denote an immaterial entity that is held to be distinguishable from and felt as superior to… …   New Dictionary of Synonyms

  • Soul! — or SOUL! (1967–1971James Ledbetter, Made Possible By...: The Death of Public Broadcasting in the United States (1997), Verso, ISBN 1859840299, p. 64.] or 1967–1973 [http://www.wpafilmlibrary.com/wpanews/Volume 02.html WPA Film Library announces… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.